Le Palace de Menthon

Trophée Bernard Loiseau

Trophée Bernard Loiseau
février 2018

Quentin Losserand (Palace de Menthon) remporte le Trophée Culinaire Bernard Loiseau 2018.

Cinq candidats se sont affrontés dans une ambiance conviviale, autour du sandre dans l'esprit d'une Grenobloise pour le plat chaud et la noisette et les agrumes pour le dessert.

La sixième édition du trophée Bernard Loiseau était organisée sur le salon Agecotel, à Nice, le 6 février. Avant de déguster les créations des cinq candidats en lice, la marraine du trophée, Dominique Loiseau a rappelé les fondamentaux de ce concours : "J'attends de la conviction, de la passion, mais toujours dans le respect du goût, un goût qui vous prend aux tripes." Le concours fait partie des événements qui rendent hommage à au chef Bernard Loiseau et à son oeuvre. "Il faut que les jeunes s'expriment en fonction de leur contexte, en gardant la volonté d'exprimer quelque chose", poursuit Dominique Loiseau. Car son époux"pensait toujours à la volonté de donner envie, de faire aimer la profession." Ce goût de la transmission se concrétise à chaque concours.

Pour son président, Fabrice Prochasson, le trophée offre une occasion de plus de valoriser l'Académie culinaire de France et les disciples d'Escoffier, deux mouvements pour lesquels la transmission est au coeur de toutes les actions. "Le concours nous permet de fédérer tous les chefs en respectant tous ceux qui participent, du commis au chef", insiste-t-il.

Cette édition, dont le jury était présidé par Arnaud Faye, chef de la Chèvre d'or à Èze, a mis à l'honneur des produits fétiches de Bernard Loiseau : le sandre dans l'esprit d'une Grenobloise pour le plat chaud et la noisette et les agrumes pour le dessert. Les candidats ont eu 4 heures pour sortir leurs premières compositions, avant de laisser place à la dégustation du jury.

Après une longue délibération, le jury a désigné Quentin Losserand, du Palace de Menthon (Menthon-Saint-Bernard), comme lauréat.

 

 

Article Hotellerie Restauration ICI

Article Cote d'Azur ICI